ars libertatis

7 novembre 1913 - 4 janvier 1960

Ciel d’orage en août. Souffles brûlants. Nuages noirs. A l’est pourtant, une bande bleue, délicate, transparente. Impossible de la regarder. Sa présence est une gêne pour les yeux et pour l’âme. C’est que la beauté est insupportable. Elle nous désespère, éternité d’une minute que nous voudrions pourtant étirer tout au long du temps.

Carnets I, mai 1935-février 1942